Le mariage pour tous… Non mais allô quoi !

IMG_32175 - Copie« Allô ? Non mais allôôô quoiiii ? T’es ministre et t’as pas vu le monde à la manif contre le mariage pour tous ? Non mais allô quoi ! J’sais pas… vous m’recevez ? Allô, allô quoi ! C’est comme si j’te dis t’es un ministre, t’as pas d’yeux… T’es un élu du peuple et t’entends pas la grogne de la rue. Non mais allô ! Vous m’recevez ou quoi ?… »

Déjà célèbre avec les « Anges de la téléréalité » et promue récemment star du buzz, Nabilla aurait pu aussi devenir l’égérie du débat sur le mariage pour tous. Tant elle donne bien la tonalité du sujet et semble pouvoir réconcilier par l’absurde tous ceux que tout oppose.

Avec son index et son petit doigt collés à l’oreille, clin d’œil aux anciens combinés téléphoniques, Nabilla donne le ton du conformiste et du conservatisme des uns. Avec ses seins et ses talons hypertrophiques, elle offre une image si sexuée qu’on fini par douter du genre et à se demander si la mutation revendiquée par les autres n’est pas déjà en marche.

Oui, Nabilla bouscule les codes avec grand naturel et prouve que le « transconformisme » est viable. Et peut plaire ! Puisqu’il buzz sur la toile et fait de l’audimat à la télé.

Oui, en détrônant Barbie, en donnant une nouvelle couleur à nos bonnes vieilles blagues sur les blondes, en offrant une image caricaturale et mutante de la femme d’aujourd’hui, elle finit par nous faire douter de nos certitudes.

Y avait-il 300.000 ou plus d’un million de manifestants dimanche dans les rues de Paris ? Les Français sont-ils majoritairement pour ou contre le mariage pour tous ? La procréation naturelle, par un père et une mère, est-elle oui ou non un droit pour les enfants à naître ?… J’sais pas, vous m’prenez pour une prune, j’y comprends plus rien, c’est un truc à s’arracher les cheveux et à faire que les filles boycottent le shampoing !

« Allô, non mais allô quoi ! T’es un parlementaire et t’es pas pour un référendum ? Non mais allô quoi… j’sais pas, vous m’recevez quoi ? C’est comme si j’te dis t’es un parlementaire et t’as pas de conscience, ni le respect d’tes électeurs… »

C’est vrai que la seule réponse à ce débat serait le référendum. C’est vrai que la seule question qui nous vient est de savoir pourquoi les parlementaires ne l’osent pas. Attention aux brumes, messieurs les sénateurs, vos électeurs réclament aujourd’hui clarté et clairvoyance !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s