Gouverner, c’est pleuvoir

IMG_12482 (2)Il pleut, il neige et il fait toujours gris ! Les Français n’en peuvent plus de cet hiver qui s’éternise. De mémoire de météorologue, un taux de luminosité aussi faible et un degré d’hydrométrie aussi haut… on n’avait pas vu cela depuis longtemps !

Mais après la déclaration de François Hollande, hier à Casablanca (et encore sous la pluie !), il nous faut peut-être comprendre que c’est loin d’être fini !

Quelques mois à peine après son élection, la presse anglaise l’avait déjà surnommé Rain Man, tant il est vrai que dès le premier jour de son quinquennat, la pluie s’est invitée régulièrement à ses sorties officielles.

Et que dire de ce premier hiver de mandat ? De la grisaille économique, des trombes de taxes, des pluies d’augmentations de la vie,  des réformes orageuses, un horizon dans la purée de pois, nos bonnes vielles morales dans l’œil du cyclone, des déluges de scandales politiques…

Non vraiment les Français en ont assez. Ils ne parlent que de ça. Impossible de sortir dans la rue sans croiser quelqu’un qui aborde le sujet. Le sujet de la pluie et du beau temps. C’est-à-dire, le refrain du tout et du rien. La chansonnette qui endort.

Voilà peut-être enfin dévoilé le vrai cap de politique de notre Président : « Gouverner, c’est pleuvoir ». Mais pas tout à fait dans le sens premier évoqué jadis par Hubert Lyautey. Même si la phrase a été lancée au Maroc en guise de boutade, le bon mot s’est échoué, en traversant la Méditerranée,  comme un beau flop.

Non, vraiment, le pied marin de nos politiques, ça ne s’invente pas. Le matin même en plein tsunami Cahuzac, le Président se retrouve quelques encablures plus tard, bon pied bon œil, à faire de l’humour de l’autre côté de la mer, impeccable dans son costume certainement amphibie.

Non vraiment, nos politiques ont le pied marin. Ils nagent en toutes circonstances. Même quand l’un d’entre eux plonge, les autres surnagent et noient même le poisson. Et nous, pauvres Français, plombés par notre quotidien terre à terre, nous continuons à gober en implorant le ciel de ne pas nous noyer, accrochés comme des moules sur le rocher à nos parapluies !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s