Le bon sens

IMG_47604En choisissant une majorité « mal à droite », la France est devenue gauche. Quoi de plus normal !

Alors bien sûr, plus pataude et moins souple, elle bute, elle trébuche, elle piétine, tourne et retourne de droite et de gauche.

Mais à bien y regarder, c’est le sens commun. Rien n’est fait en France pour fonctionner à gauche. Du sens de circulation au sens de lecture,  du code de la route au code de la table… le bon sens français est à droite.

N’en déplaise aux gauchers qui ont pris l’habitude de s’adapter. Il n’est pas un gaucher, peu ou prou contrarié. Il n’est pas un gaucher plus ou moins ambidextre. Et finalement de ce qui fut longtemps considéré comme un handicap, les gauchers ont su en faire une force. Une grande force que ne possèdent pas les droitiers. Aussi habiles qu’ils puissent être à droite, ceux-ci deviennent souvent incapables de tout quand la gauche prend la main.

Et pour preuve. Nos politiques ne dérogent pas à la règle. En voulant appliquer ses préceptes jusqu’à la gauche, le gouvernement ne peut s’empêcher de zigzaguer et de mordre à droite. Impossible de se tenir droit dans ses bottes.

Même l’opposition , maladroite dans son nouveau rôle, ne retrouve plus la main. Jusqu’à faire abstraction de sa gauche pour se concentrer sur sa droite. Au point que peu enclin à défendre son droit d’inventaire, elle finit aussi par avoir bien du mal à garder la tête droite.

Et voilà. A gauche, comme à droite, tout part de travers.

Avec un président adepte du mariage de la main gauche, mais qui prêche pour celui de la main droite. Avec des politiques qui jurent de leur droiture, mais plutôt de la main gauche. Avec des réformes votées parfois  à main gauche pour forcer un peu le droit.  Avec une Union de gauche qui prétend vouloir virer à l’opposition non pas à droite, mais plus à gauche que la gauche. Avec une Europe qui n’a plus que le droit au miracle, sous peine de passer l’arme à gauche…

Comment voulez-vous que la France marche droit ? Comment voulez-vous que nos droits ne soient pas tordus avec des réformes biscornues ? Comment ne pas comprendre que ceux qui le peuvent encore s’empressent de mettre leur argent à gauche ? Comment  ne pas excuser la France de sa mauvaise humeur quand elle doit se lever le matin du pied gauche !

C’est le bon sens. La France est gauche parce qu’on a voté en ce sens ! Et quand on n’a plus que des mains gauches, ça devient compliqué d’agir. C’est bien normal. Mais le droit démocratique a parlé. Maintenant nous n’avons plus que le droit de nous taire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s