But atteint

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Depuis quelques jours, les bleus nous faisaient voir rouge. Pas bon, en France, par les temps qui courent…

Il fallait juste qu’on leur explique à nos footballeurs, que l’or de la victoire avait pour but de les couvrir d’argent et de leur redonner du crédit. Il fallait juste qu’ils comprennent qu’avec un but, ils toucheraient  une nouvelle Ferrari, qu’un second leur assurerait  l’accord discret d’exception fiscale et qu’un troisième ferait vraiment plaisir aux copains : FFF, PMU, TF1, Adidas, Nike, les vendeurs de téléviseurs, les cafetiers, les supporters, les licenciés, le gouvernement… la France quoi !

C’est sûr, l’enjeu du foot n’est plus vraiment sportif. Il est plutôt économique, politique et même, parait-il,  identitaire. Alors jouer au foot pour le plaisir de taper dans un ballon… sans autre but, ça ne suffit plus.

Sauf que dans les centres de formation, il n’y a toujours pas de cours d’économie, pas plus que de cours de chant ou d’instruction civique. Alors bien sûr, si on ne leur dit rien aux joueurs, ils ne peuvent pas savoir. Si on ne leur explique pas, ils ne peuvent pas deviner… que dire que le foot est l’opium du peuple, ce n’est ni  les traiter de dealers, ni se moquer d’eux.

Et compte tenu de l’urgence et des enjeux majeurs du match retour contre l’Ukraine, il leur fallait un sacré bon coach pour les driver, vite fait bien fait, aux vraies règles du jeu.

Et comme il faut tout faire dans ce pays, c’est bien sûr notre président qui s’y est collé. Quoi de mieux qu’un énarque, élite de la nation, pour parler les yeux dans les yeux, à l’élite du foot français. Alors sitôt rentré  d’Israël, sans détour par la grincheuse assemblée nationale des maires, notre capitaine de France s’est rué au stade pour venir resserrer les crampons des bleus.

Comment atteindre son but en bottant en touch ?. Comment se la jouer collectif tout en faisant cavalier seul ? Comment amener l’adversaire à la faute tout en s’évitant le carton ?…

En quelques minutes ils se sont compris. Et la démonstration a payé. La France a gagné contre l’Ukraine 3-0. Les Français enchantés ont enterré le pathétique match allé sous les ovations à leurs champions.  Et les joueurs ont retrouvé tout leur crédit, au moins jusqu’à la coupe du monde.

Preuve qu’une bonne stratégie de jeu ça marche sur tous les terrains. Et qu’avec un bon public, même en cumulant les défaites, on peut toujours  viser de nouveaux buts et croire à son avenir.

Tant que la partie n’est pas finie, elle n’est jamais perdue !

Bravo la France !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s