Charlie

charlieDrôle de dessein en 2015 !

Toi qui croquais la vie comme un sale gosse blagueur…pour dire… pour rire… pour faire réagir…en ombrant avec talent la gravité de légèreté.

Toi qui te riais des menaces… D’esquisses en esquives, de caricatures en noirs desseins, d’humour en horreur, tu as fini par mal te représenter le profil de ceux qui riaient dans leur barbe de tes éclats satiriques.

Finalement, sans talent, ils t’ont radicalement exécuté le portrait. Trop moche.

Sans rire, c’est fou comme ils t’ont regardé t’écrouler, te tordre à en mourir… Du rire aux larmes… Mine de rien, le monde entier a réagi… ou presque.

La suite ? Si je t’en fais un dessin, tu ne vas pas en rire.

D’abord, imagine,  il y a eu, juste après toi, un autre terrible attentat dans une épicerie casher parisienne. Et encore d’autres drames, des prises d’otages, des exécutions sordides… sauf que là ce n’était plus à Paris.

Mais c’est toujours eux Charlie dont on rechigne à se représenter le visage et qu’on préfère croire morts et enterrés.

Du coup c’est toi qu’on a pris pour légende, pour illustrer le trop plein d’émotion collective.

Des foules immenses ont déferlé dans toutes les capitales pour toi Charlie qu’on pleurait sans connaître.

Des milliers d’anonymes ont envahi les kiosques à journaux pour s’arracher ton hebdo qui ne comptait presque plus de lecteurs du temps où tu étais encore là pour l’écrire.

Tous, ils voulaient être toi pour que tu donnes un peu de dérision à leurs peurs.

Et de son mausolée élyséen, saint François a appelé à la prière toutes les instances politiques et religieuses du monde occidental.

Prêchant comme un homme de foi à la gloire de la laïcité, du respect des religions, de l’union républicaine et de la liberté d’expression, il a réussi le miracle de remonter dans les sondages.

Et puis le discours bien pensant a dérivé sur la xénophobie, l’islamophobie et l’antisémitisme…

Et la France victime est devenue la France coupable.

Du coup on a offert une épaule aux juifs pour demander le pardon. Du coup on a  offert l’autre aux musulmans pour éviter d’ajouter à l’offense.

Et puis, la vie a repris son cours…

Passé le temps de l’unité nationale, les guerres partisanes ont recommencé dans les rangs de nos politiques.

Au pays de la laïcité, tous les cultes religieux sont désormais sous protection d’état et les parlementaires bien inspirés travaillent activement  à une meilleure intégration de l’islam de France dans notre paysage du quotidien.

Au nom de la liberté d’expression, mots et raisonnements sujets à amalgames ont été bannis. Le FN, toujours coupable de monter dans les sondages est plus que jamais cloué au pilori. Et à l’Assemblée Nationale on ose désormais sans complexe jouer du  49-3.

Finalement aujourd’hui il n’y a plus que ton hebdo Charlie qui peut encore oser dire et rire de tout et de rien.

Sauf que ton hebdo, Charlie,  tu vas rire… Il est devenu plus people que Closer, Voici et Paris Match réunis.

Et  tes anciens copains submergés par le chagrin se sont noyés dans l’argent facile. Plongeant dans le paradis artificiel du capitalisme et de la notoriété, ils sont devenus tristement addict des plateaux tv et des studios radio.

Faut croire que même un illustre illustrateur aux caricatures devenues symbole,  une fois mort et enterré, perd toujours un peu de son âme.

Tu vois, je te l’avais dit, triste fin… Mon dessin est loin de valoir les tiens ! Dommage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s