Elections : la voix du silence

Voix du silenceMajorité absolue « d’électeurs réfractaires » aux dernières élections départementales… ça ne parle pas ?

Vraisemblablement, non !

45,82 % seulement de votes exprimés à ces dernières élections. Ça ne parle à l’oreille de personne.

A droite, comme à gauche, c’est l’omerta.

Pire !

A droite, comme à gauche, c’est le déni !…  Au point d’aller jusqu’à crier victoire !

Mais la victoire de qui, de quoi ?

Surement pas de la démocratie française et de son principe de souveraineté du peuple selon les règles de la majorité.

Car avec 50,02 % d’abstention, 2,85% de votes blancs, 1,32% de votes nuls : ça fait  tout de même 54,19 % d’électeurs réfractaires à toutes alternatives conventionnelles.

Si on ose y ajouter  les voix de ceux qui ont choisi le vote dit « contestataire », on flirte avec les 80 %.

80% de français qui rejettent la classe politique traditionnelle, c’est  juste énorme !

Un tsunami au pays des droits de l’Homme et du citoyen.  Une révolution dans les fondements démocratiques de notre belle république. Une menace apocalyptique qui mérite réflexion, stratégie, remise en question….

Que nenni !

Au soir du second tour, dans les rangs politiques, on s’est contenté de se serrer les coudes avec un seul mot d’ordre unanime : se taire !… façon république bananière… façon politique de l’autruche…

L’abstention, on s’est dit que ça ne valait rien.

Le vote contestataire, on s’est dit que ça comptait trop peu.

Et la droite s’est enorgueillie de sa grande vague bleue… même un peu molle.

Et la gauche s’est félicitée de n’avoir bu qu’une tasse… au lieu de se noyer.

Et les frondeurs de français se sont faits encore rouler dans la farine… même s’ils sont de plus en plus nombreux et que leur réalité devient, à chaque élection, de moins en moins contestable.

Publicités

12 réflexions sur « Elections : la voix du silence »

  1. Le vote blanc n’a aucun sens … au sens qu’il ne fait qu’affirmer un votre anarchisant puisqu’il ne donne aucune directive.
    Le vote blanc est un leurre antidemocratique agité par des anti tout, je suis contre le gouvernement en exercice et sa politique, je suis contre la politique d’untel comme de l’autre, jaune, rouge, bleu, vert marron, ou noir. e suis contre les politiques, je suis contre LA politique et puisque rien ne me convient je vote blanc autrement dit autant que je m’abstienne … alors, vaut encore mieux s’absinther dans son coin.

    1. Oui mais quand une majorité d’électeur ne vote pas a ou vote blanc, ça veut dire qq. chose. Qqchose qu’aujourd’hui tout le monde ignore. Élire un candidat avec moins de 50% de votes exprimés, cen’estpas très démocratique non plus. Il y a véritablement un problème !

      1. Dans le cas ou tout le monde voterait, on pourrait considérer un vote blanc comme un vote exprime. Un vote qui exprimerait effectivement un refus des alternatives proposées et qui, en cas de majorité, invaliderait l’élection. On pourrait imaginer d’aller jusqu’à un référendum pour ou contre un gouvernement.
        Actuellement, le gouvernement n’a plus la confiance. Il ne peut donc plus gouverner. Les électeurs se détournent de leur devoir d’électeur, ou votent les extrêmes pour exprimer leur réprobation. Ce n’est pas un choix construit ni constructif. Mais ont-ils d’autres choix ? Non. Pendant cinq ans ils doivent subir. Ce système a une faille qui coûte beaucoup à la France et qui est contreproductif à toutes tentatives de relance économique.
        Le politique ne peut plus rien, le citoyen ne veut plus rien… Ce n’est pas comme ça qu’on va s’en sortir !

  2. Déjà dans ton/votre première phrase tu/vous part/partez du postulat ou tout le monde voterait … Un premier point qu’il faudrait résoudre: vote obligatoire avec pénalités en cas de refus, vote libre … et les abstentionnistes sont quoi ? Une expression de refus ? Refus de quoi de se plier aux lois de la société ? D’exprimer un vote par non satisfaction de la politique menée – de ne pas « trouver » politique satisfaisante a ses visions de la société ?
    Maintenant compliquons, les votes nuls sont-ils comptabilisables, oui car il sont l’expression de quelques choses alors les votes blancs seraient quoi ?

    Pas si simple de repondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s