fashion french presidential 2017

IMG_33100Que les fashionistos de la politique en soient convaincus. la ligne de communication qui habillera la campagne 2017 sera de haute inspiration sportive. Du cousu main pour un futur champion de la République à l’allure certaine de coq sportif à la mode élyséenne.

Il n’a échappé à personne que beaucoup de candidats sont déjà dans leur starting-block.
Tour de chauffe, grand-écart, extension flexion, rond de jambe, pas chassé…
Tous se préparent à une course à l’Elysée athlétique.

Les communicants politiques l’ont bien perçu en reniflant l’air du temps, le doigt en l’air, à la recherche d’une inspiration sémantique.

Le pays n’en peut plus de son état léthargique, de son mal-être, de sa mollesse, de ses complexes, de ses excès boulimiques, de ses régimes drastiques, de ses effets yoyo désastreux, de ses résolutions sans lendemain….

Le peuple veut que ça bouge ? Alors parlons lui de ce qu’il veut entendre !

Comme en 2012, on avait palabré sur le changement pour plaire ; en 2017 on blablatera sur le mouvement pour séduire.

Et hop ! Nous voilà partis pour une année de dialectique musclée. coatching intensif pour chaque parti. Ambiance Véronique et Davina sur toutes les ondes.

A droite… à gauche… on se met en marche… on tracte… on rampe… certains sautent à l’eau… d’autres plongent tout net… certains commencent à faire poids… d’autres continuent à en prendre …certains forcent sur le vélo écolo… d’autres sur la fumette bio… et tous veulent montrer qu’ils mouillent leur chemise…
Tel Rambo, Popeye, Rocky, Terminator ou autres Bruce Lee à la française, c’est un défilé grand style de chippendales bon teint qui promettent de tout envoyer valser pour accéder au podium.

L’année électorale s’annonce des plus hot !

Du coup, tout le monde s’excite. La grogne sociale n’en finit pas de forcir, des mouvements citoyens se mettent en marche dans tous les sens, les déçus du changement devenus insomniaques restent debout la nuit à errer dans les villes, les partisans d’opposition se lancent dans des Olas prématurées et le peuple tout entier se lève dans un grand mouvement désordonné… de liesse désespérée.

Mais ne nous y trompons pas. Quand on fait trop de bruit, c’est qu’on a rien à dire.

Bouger n’est pas agir, tout comme « changer » n’a pas « fait mieux » pour nos affaires.

Les mots politiques ne soignent pas les maux d’un état. La démagogie électoraliste ne fait pas un bon programme gouvernemental. l’empathie et la sympathie ne sont pas signe de compétence. L’étiquette d’un parti n’est plus le gage d’une ligne idéologique.
L’envie du pouvoir n’est pas l’assurance de pouvoir.

Alors avant de bouger pour aller voter, donnons nous la peine de bien regarder, écouter, comprendre au lieu de se laisser bercer par ce qu’on veut bien nous laisser voir et entendre.

Car si demain la France ne bouge pas, ce sera d’abord de notre faute.

Publicités

Une réflexion sur « fashion french presidential 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s